Friedrich Ebert Stiftung

Friedrich Ebert Stiftung

The Friedrich Ebert Foundation (FES) is a German political foundation that bases its work on freedom, equality, social justice, and solidarity. With our presence in Cameroon since 1986, we offer a platform for different actors, NGOs, political parties, trade unions, journalists to form alliances and achieve political goals.

For FES, peace is more than just the mere absence of violence and war. People are only truly “safe” when they can freely realise their full potential. Therefore, positive peace and human security are the indispensable anchor points of our advocacy in the field of peace and security policy.

In concrete terms, this means fighting for disarmament, dialogue and cooperation – worldwide. We want to empower regional alliances and platforms that mediate in cases of conflict and can intervene if need be. The FES also advocates for a reform of the United Nations to react to conflicts quicker, more effectively and without prejudice. Our partners and we are working towards improving democratic control over security structures and players in many states.

In Sub-Sahara Africa alone, the FES is engaged with a network of more than 20 national and regional offices. Seven of them form a network on Peace and Security questions.

Studies have shown that gender-equal societies are more secure, stable, peaceful and economically prosperous. In addition, when women are included in peace agreements, the likelihood that they will last at least 15 years increases by 35 per cent.

For these reasons and more, women are at the heart of FES efforts to build peace worldwide.

La Fondation Friedrich Ebert est une fondation politique allemande, qui base son travail sur les valeurs de liberté, d´égalité, de justice sociale et de solidarité. Avec notre présence au Cameroun depuis 1986, nous offrons une plate-forme aux différents acteurs – ONG, partis politiques, syndicats journalistes, pour former des alliances et réaliser des objectifs politiques.

Pour la FES, la paix est plus que la simple absence de violence et de guerre. Les gens ne sont vraiment “en sécurité” que lorsqu’ils peuvent librement réaliser leur plein potentiel. Par conséquent, la paix positive et la sécurité humaine sont les points d’ancrage indispensables de notre plaidoyer en faveur de la politique de paix et de sécurité.

Concrètement, il s’agit de lutter pour le désarmement, le dialogue et la coopération – dans le monde entier. Nous voulons renforcer les alliances et les plateformes régionales qui servent de médiateurs en cas de conflit et peuvent intervenir en cas de besoin. La FES plaide également pour une réforme des Nations Unies permettant de réagir aux conflits plus rapidement, plus efficacement et sans préjugés. Nos partenaires et nous-mêmes travaillons à l’amélioration du contrôle démocratique des structures et des acteurs de la sécurité dans de nombreux États.

Rien qu’en Afrique sub-saharienne, la FES est engagée avec un réseau de plus de 20 bureaux nationaux et régionaux. Parmi eux, sept sont regroupés en un réseau consacré aux questions de paix et de sécurité.

Des études ont montré que les sociétés dans lesquelles règne l’égalité des sexes sont plus sûres, stables, pacifiques et économiquement prospères. En outre, lorsque les femmes sont incluses dans les accords de paix, la probabilité qu’ils durent au moins 15 ans augmente de 35 %.

Pour ces raisons et bien d’autres, les femmes sont au cœur des efforts de la FES pour construire la paix dans le monde.

FES and the Convention

FES et la Convention

The Convention is an indigenous initiative of the women of Cameroon. It is Cameroon-initiatied, Cameroon owned, and Cameroon-led. The Friedrich Ebert Foundation simply acts as the Convention’s Secretariat, providing administrative support and facilitating coordination among various stakeholders. The Foundation’s involvement is limited to logistical assistance, information dissemination, and helping ensure smooth communication between the Convention’s organisers and external partners. This setup underscores the Convention’s autonomy and its grassroots nature, showcasing the women of Cameroon as the driving force behind this important initiative

La Convention est une initiative autochtone des femmes du Cameroun. Elle appartient au Cameroun et est dirigée par le Cameroun. La Fondation Friedrich Ebert joue simplement le rôle de Secrétariat de la Convention, en fournissant un soutien administratif et en facilitant la coordination entre les différentes parties prenantes. La participation de la Fondation se limite à une assistance logistique, à la diffusion d’informations et à l’assurance d’une communication harmonieuse entre les organisateurs de la Convention et les partenaires extérieurs. Cette organisation souligne l’autonomie de la Convention et son caractère populaire, en mettant en valeur les femmes du Cameroun en tant que force motrice de cette importante initiative.

Justine Kumche

Justine Kumche was a beacon of strength and compassion, a guiding light in the realm of women’s empowerment and peacebuilding. Her journey, which began in the village of Mbengwi, was marked by a steadfast dedication to education and learning. Justine’s academic achievements, culminating in a Master’s degree in Anthropology Development, laid the foundation for her impactful professional life.
 
As the Co-founder and Executive Director of Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine was a trailblazer in promoting women’s rights and advocating for peace. Her visionary leadership extended to founding the WAA Cameroon Queens for Peace International (QPI), a network that empowered wives of traditional leaders as community peacebuilders, focusing on advancing the UNSCR 1325. Justine’s activism transcended borders, taking her to numerous countries and international organizations where she championed the rights of women, children, and youths.
 
In her personal life, Justine was a devoted wife and mother, deeply committed to her family and community. Her Christian faith was a guiding force, evident in her active participation in church activities and community development projects. Justine’s legacy of compassion, resilience, and dedication lives on in the hearts of those she touched, inspiring us to continue her noble work for a more peaceful and equitable world.
 
========================
 
Justine Kumche était un phare de force et de compassion, un guide dans le domaine de l’autonomisation des femmes et de la construction de la Paix. Son parcours, qui a débuté dans le village de Mbengwi, a été marqué par un dévouement sans faille à l’éducation et à l’apprentissage. Les résultats académiques de Justine, couronnés par une Maîtrise en Anthropologie du Développement, ont jeté les bases d’une vie professionnelle pleine d’impact.

En tant que cofondatrice et directrice exécutive de Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine a été une pionnière dans la promotion des droits des femmes et la promotion de la Paix. Son leadership visionnaire l’a amenée à fonder le réseau Queens for Peace International (QPI), qui permet aux femmes des chefs traditionnels de devenir des bâtisseuses de Paix dans les communautés, en mettant l’accent sur la promotion de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Justine a transcendé les frontières par son activisme et s’est rendue dans de nombreux pays et organisations internationales où elle a défendu les droits des femmes, des enfants et des jeunes.

Dans sa vie privée, Justine était une épouse et une mère dévouée, profondément attachée à sa famille et à sa communauté. Sa foi chrétienne était une force qui la guidait, comme en témoigne sa participation active aux activités de l’église et aux projets de développement communautaire. L’héritage de compassion, de résilience et de dévouement de Justine vit dans le cœur de ceux qu’elle a touchés, nous inspirant à poursuivre son noble travail pour un monde plus pacifique et plus équitable.