Our sisters who have passed away

Nos sœurs disparues

In loving memory of our cherished members who have passed away, we dedicate this page to honour their legacy and their invaluable contributions to the National Women’s Convention for Peace in Cameroon. These remarkable individuals left an indelible mark on our movement and the communities we serve through their passion, dedication, and commitment to Peace.

This tribute offers but a glimpse into the lives of these extraordinary women. Although they no longer walk among us, they live on in the countless lives they touched and the profound impact they have left upon our collective journey.

Their memory reminds us to continue their work and uphold their vision for a Peaceful and fair society. We commemorate their lives, celebrate their achievements, and cherish the invaluable contributions they made to our shared pursuit of Peace and prosperity for all.
Cette page est dédiée à la mémoire de nos chères membres disparues, en hommage à leur œuvre et à leur contribution inestimable à la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun. Ces personnes remarquables ont laissé une marque indélébile sur notre mouvement et les communautés que nous servons par leur passion, leur dévouement et leur engagement pour la Paix.

Cet hommage n’offre qu’un aperçu de la vie de ces femmes extraordinaires. Bien qu’elles ne soient plus parmi nous, elles survivent dans les innombrables vies qu’elles ont touchées et dans l’impact profond qu’elles ont laissé sur notre parcours collectif.

Leur mémoire nous rappelle de poursuivre leur travail et de défendre leur vision d’une société pacifique et équitable. Nous commémorons leurs vies, célébrons leurs réalisations et chérissons les contributions inestimables qu’elles ont apportées à notre quête commune de Paix et de prospérité pour tous.

Justine Kumche
15-03-2022

Fanta Élizabeth Yanné
29-10-2023

Tilder Kumichii Ndichia
13-01-2024

Becky Bissong

“Empowering Women: Shaping Peaceful Realities, Defying Doubt Together”

In the face of scepticism and doubt, we, the women of the National Women’s Convention for Peace in Cameroon, rise with unwavering conviction and a profound belief in the power of peace. Time and again, history has shown us that change is possible and inevitable when courageous hearts and determined minds come together.

As a journalist who has dedicated my life to amplifying the voices and stories of remarkable women in society, including their incredible contributions to peacebuilding, I have witnessed first-hand the transformative potential we hold. We are not just dreamers; we are architects of change.

To those who say peace is unattainable in our lifetime, Let us be the living testament that it is not an illusion but a reality we can shape. Through unity, compassion, and resilience, we can mend the rifts in our communities, bridge the divides in our nation, and sow the seeds of a peaceful tomorrow.

Our association, the Cameroon Association of Women in the Media, is a testament to the power of women’s voices in shaping narratives and inspiring change. Together, we are a force that cannot be ignored.

So, to the sceptics, we say: Stand with us, join us, and witness the dawn of a more peaceful world. Together, we shall prove that peace is not just a distant dream but a promise we will fulfil in our lifetime.

« Autonomisation des femmes: construire des réalités pacifiques, défier le doute ensemble »

Face au scepticisme et au doute, nous, les femmes de la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun, nous nous levons avec une conviction inébranlable et une croyance profonde dans le pouvoir de la Paix. À maintes reprises, l’histoire nous a montré que le changement est possible et inévitable lorsque des cœurs courageux et des esprits déterminés s’unissent.

En tant que journaliste ayant consacré ma vie à amplifier les voix et les histoires de femmes remarquables dans la société, y compris leurs incroyables contributions à la construction de la Paix, j’ai été le témoin direct du potentiel de transformation que nous détenons. Nous ne sommes pas seulement des rêveuses, nous sommes des architectes du changement.

À ceux qui disent que la Paix est inaccessible de notre vivant, nous devons être le témoignage vivant qu’elle n’est pas une illusion mais une réalité que nous pouvons façonner. Par notre unité, notre compassion et notre résilience, nous pouvons réparer les failles de nos communautés, combler les fossés de notre nation et semer les graines d’un avenir pacifique.

Notre association, l’Association Camerounaise des Femmes dans les Médias, est un témoignage du pouvoir des voix des femmes pour façonner les récits et inspirer le changement. Ensemble, nous sommes une force qui ne peut être ignorée.

Alors, aux sceptiques, nous disons : Participez à nos côtés, rejoigneznous et soyez les témoins de l’aube d’un monde plus pacifique. Ensemble, nous prouverons que la Paix n’est pas un rêve lointain mais une promesse que nous tiendrons de notre vivant.

Justine Kumche

Justine Kumche was a beacon of strength and compassion, a guiding light in the realm of women’s empowerment and peacebuilding. Her journey, which began in the village of Mbengwi, was marked by a steadfast dedication to education and learning. Justine’s academic achievements, culminating in a Master’s degree in Anthropology Development, laid the foundation for her impactful professional life.
 
As the Co-founder and Executive Director of Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine was a trailblazer in promoting women’s rights and advocating for peace. Her visionary leadership extended to founding the WAA Cameroon Queens for Peace International (QPI), a network that empowered wives of traditional leaders as community peacebuilders, focusing on advancing the UNSCR 1325. Justine’s activism transcended borders, taking her to numerous countries and international organizations where she championed the rights of women, children, and youths.
 
In her personal life, Justine was a devoted wife and mother, deeply committed to her family and community. Her Christian faith was a guiding force, evident in her active participation in church activities and community development projects. Justine’s legacy of compassion, resilience, and dedication lives on in the hearts of those she touched, inspiring us to continue her noble work for a more peaceful and equitable world.
 
========================
 
Justine Kumche était un phare de force et de compassion, un guide dans le domaine de l’autonomisation des femmes et de la construction de la Paix. Son parcours, qui a débuté dans le village de Mbengwi, a été marqué par un dévouement sans faille à l’éducation et à l’apprentissage. Les résultats académiques de Justine, couronnés par une Maîtrise en Anthropologie du Développement, ont jeté les bases d’une vie professionnelle pleine d’impact.

En tant que cofondatrice et directrice exécutive de Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine a été une pionnière dans la promotion des droits des femmes et la promotion de la Paix. Son leadership visionnaire l’a amenée à fonder le réseau Queens for Peace International (QPI), qui permet aux femmes des chefs traditionnels de devenir des bâtisseuses de Paix dans les communautés, en mettant l’accent sur la promotion de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Justine a transcendé les frontières par son activisme et s’est rendue dans de nombreux pays et organisations internationales où elle a défendu les droits des femmes, des enfants et des jeunes.

Dans sa vie privée, Justine était une épouse et une mère dévouée, profondément attachée à sa famille et à sa communauté. Sa foi chrétienne était une force qui la guidait, comme en témoigne sa participation active aux activités de l’église et aux projets de développement communautaire. L’héritage de compassion, de résilience et de dévouement de Justine vit dans le cœur de ceux qu’elle a touchés, nous inspirant à poursuivre son noble travail pour un monde plus pacifique et plus équitable.

Cathérine Kolyang

“If we embrace our unique strengths, we the women of Cameroon can build Peace and illuminate hope.”

In every woman’s heart lies an extraordinary capacity for nurturing, resilience, and empathy—a profound understanding of the value of harmony and the devastating consequences of conflict. This is why women are exceptional Peace-builders, and our unique strengths can light the path to a more peaceful world.

As the Director of Association Saare Tabitha, where we provide a haven and education to young girls facing the harsh realities of early marriage, I have witnessed the transformative power of education and empowerment. We, the women of the Convention, can harness this power to build Peace by offering education, opportunities, and hope to those who need it most.

Our ability to listen, empathise, and collaborate is unparalleled. We understand that Peace is not just the absence of violence but the presence of justice and equality. We can bridge divides and bring diverse voices together, transcending boundaries and forging connections that others may overlook.

Through the lens of fine art, I have learned that beauty often arises from diversity and unity, just as Peace flourishes when we embrace our differences and work together. Let us be the architects of change, weaving a tapestry of Peace through education, understanding, and unity.

To the question of what we can do better or differently, I say this: We can lead by example, showing the world that Peace is not an elusive dream but an attainable reality. Let us continue to nurture, educate, and empower, for in doing so, we will create a brighter, more peaceful future for all.

« Si nous mettons en valeur nos forces uniques, nous, les femmes du Cameroun, pouvons construire la Paix et apporter de l’espoir. »

Dans le cœur de chaque femme se trouve une extraordinaire capacité d’éducation, de résilience et d’empathie – une compréhension profonde de la valeur de l’harmonie et des conséquences dévastatrices des conflits. C’est pourquoi les femmes sont des bâtisseuses de Paix exceptionnelles, et nos forces uniques peuvent ouvrir la voie à un monde plus pacifique.

En ma qualité de Directrice de l’Association Saare Tabitha, qui offre un refuge et une éducation aux jeunes filles confrontées aux dures réalités du mariage précoce, j’ai été témoin du pouvoir de transformation de l’éducation et de l’autonomisation. Nous, les femmes de la Convention, pouvons exploiter ce pouvoir pour construire la Paix en offrant une éducation, des opportunités et de l’espoir à ceux qui en ont le plus besoin.

Notre capacité d’écoute, d’empathie et de collaboration est inégalée. Nous comprenons que la Paix n’est pas seulement l’absence de violence mais la présence de la justice et de l’égalité. Nous pouvons combler les fossés et rassembler des voix diverses, en transcendant les frontières et en forgeant des liens que d’autres pourraient négliger.

À travers le prisme des beaux-arts, j’ai appris que la beauté naît souvent de la diversité et de l’unité, tout comme la Paix s’épanouit lorsque nous embrassons nos différences et travaillons ensemble. Soyons les architectes du changement, en tissant une tapisserie de Paix par l’éducation, la compréhension et l’unité.

À la question de savoir ce que nous pouvons faire mieux ou différemment, je réponds ceci: Nous pouvons donner l’exemple, en montrant au monde que la Paix n’est pas un rêve insaisissable mais une réalité accessible. Continuons à nourrir, éduquer et responsabiliser, car c’est ainsi que nous créerons un avenir plus lumineux et plus pacifique pour tous.

Mama Fanta Elisabeth Yanné

Mama Fanta Elisabeth Yanné will forever be engraved in our hearts as an emblematic figure of the National Women’s Convention for Peace in Cameroon. Married and a devoted mother of six children, she embodied the strength and determination of women entrepreneurs. A seamstress by training, she had the gift of weaving bonds of Peace where there was turmoil. Her motto, ” Better to know one’s enemy than one’s friend”, still resonates today as a call for understanding and tolerance.

As President of the Network of Women Entrepreneurs of Adamaoua, Fanta Elisabeth was an influential voice for social justice and women’s empowerment. At each meeting, she would bring with her a sample of her handicrafts, whether agri-food products, works of art or clothing, demonstrating her passion for women’s entrepreneurship. She proudly represented the craftsmen and women of the Vina region and the town of Ngaoundere, not only in Cameroon, but also abroad, taking part in numerous fairs and exhibitions.

Committed and determined, Fanta Elisabeth was a pillar of the Convention, fully embracing its objectives and spreading good cheer wherever she went. Her legacy of Peace and women’s entrepreneurship will continue to inspire future generations to pursue the quest for a more just and equitable world for all. In her memory, we pledge to continue her work and perpetuate her legacy of Peace and Women’s Empowerment.
 
========================
 
Maman Fanta Elisabeth épouse Yanné restera à jamais gravée dans nos cœurs comme une figure emblématique de la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun. Mariée et mère dévouée de six enfants, elle incarnait la force et la détermination des femmes entrepreneures. Couturière de formation, elle avait le don de tisser des liens de paix là où se trouvait le tumulte. Sa devise, “Mieux vaut connaître son ennemi que connaître son ami”, résonne encore aujourd’hui comme un appel à la compréhension et à la tolérance.

En tant que Présidente du Réseau des Femmes Entrepreneurs de l’Adamaoua, Fanta Elisabeth était une voix influente pour la justice sociale et l’autonomisation des femmes. À chaque rencontre, elle apportait avec elle un échantillon de son artisanat, que ce soit des produits agroalimentaires, des objets d’art ou des vêtements, démontrant ainsi sa passion pour l’entrepreneuriat féminin. Elle représentait fièrement les artisans de la région de Vina et de la ville de Ngaoundéré, non seulement au Cameroun, mais aussi à l’étranger, participant à de nombreuses foires et expositions.
 
Engagée et déterminée, Fanta Elisabeth était un pilier de la Convention, embrassant pleinement ses objectifs et propageant la bonne humeur où qu’elle aille. Son héritage de paix et d’entreprenariat féminin continuera d’inspirer les générations futures à poursuivre la quête d’un monde plus juste et équitable pour tous. En sa mémoire, nous nous engageons à poursuivre son œuvre et à perpétuer son héritage de paix et d’empowerment des femmes.

Clotilda Andiensa

“The National Women’s Convention for Peace in Cameroon is a radiant beacon of hope, weaving stories of Peace, shaping minds, and painting a brighter future where Peace reigns supreme.”

What is the National Women’s Convention for Peace in Cameroon, you ask? We are not just another random group of Peace-builders; we are a beacon of hope, a force of change, and a testament to the indomitable spirit of women.

I, Clotilda Andiensa, proudly stand as the Director of the Centre for Advocacy in Gender Equality and Action for Development, working tirelessly to empower young people in the conflict-ridden North-West and South-West Regions. Through Peace Clubs, we endeavour to guide young men away from the path of violence, thereby protecting young girls from harm. This mission embodies the heart of our Convention.

The energy, resilience, and positive attitude that drive me are mirrored in the women of the Convention. We are not mere bystanders; we are active agents of change, rallying for Peace in our communities, our nation, and our world.

With its transformative power, theatre has taught me that stories can shape minds and hearts. We, the women of the Convention, are storytellers of Peace, weaving narratives that inspire and heal. We bring our unique experiences, creativity, and determination to the forefront, proving that we are anything but random.

Our collective voices and actions resonate like a symphony of hope in a world yearning for Peace. We are not just peacebuilders; we are architects of a brighter future. Together, we will leave an indelible mark on the canvas of history, painting a world where Peace reigns supreme.

« La Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun est un phare rayonnant d’espoir, qui tisse des histoires de Paix, forme les esprits et trace un avenir plus radieux où la Paix règne sur le pays. »

Qu’est-ce que la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun? Nous ne sommes pas un groupe aléatoire de bâtisseuses de Paix; nous sommes une lueur d’espoir, une force de changement, et un testament de l’esprit indomptable des femmes.

Moi, Clotilda Andiensa, je suis fière d’être la Directrice du Centre pour le plaidoyer en faveur de l’égalité des sexes et de l’action pour le développement, qui travaille sans relâche à l’autonomisation des jeunes dans les régions du NordOuest et du Sud-Ouest déchirées par les conflits. Par le biais des Clubs de la Paix, nous nous efforçons de guider les jeunes hommes loin de la voie de la violence, protégeant ainsi les jeunes filles du danger. Cette mission incarne le cœur de notre Convention.

L’énergie, la résilience et l’attitude positive qui m’animent se reflètent chez les femmes de la Convention. Nous ne sommes pas de simples spectatrices; nous sommes des agents actifs du changement, qui se mobilisent pour la Paix dans nos communautés, notre nation et notre monde.

Grâce à son pouvoir de transformation, le théâtre m’a appris que les histoires peuvent façonner les esprits et les cœurs. Nous, les femmes de la Convention, nous sommes des narratrices de la Paix, tissant des récits qui inspirent et guérissent. Nous mettons en avant nos expériences uniques, notre créativité et notre détermination, prouvant que nous sommes tout sauf aléatoires.

Nos voix et nos actions collectives résonnent comme une symphonie d’espoir dans un monde qui aspire à la Paix. Nous ne sommes pas seulement des bâtisseuses de Paix, nous sommes des architectes d’un avenir plus radieux. Ensemble, nous laisserons une marque indélébile sur la toile de l’histoire, en dessinant un monde où la Paix règne en maître.

Tilder Kumichii Ndichia

With heavy hearts, we remember and celebrate the life of Tilder Kumichii Ndichia, a remarkable member of the National Women’s Convention for Peace in Cameroon. Tilder was a widow, mother of four biological children, two adopted daughters, and grandmother to five.

Tilder’s life was a testament to her commitment to social justice and empowerment. As a member of the Baptist church, she embodied the values of compassion, forgiveness, and understanding. Her academic and professional journey took her to many countries worldwide, obtaining a Diploma in Establishing Global Peace and a Bachelor of Business Administration specialising in Human Resource Development and Management. Tilder was a lifelong learner.

As the founder and CEO of Gender Empowerment and Development (GeED), she was a beacon of hope for young women seeking to break barriers in the workplace. Her commitment to gender equality and human rights earned her prestigious positions, including Honourable Commissioner representing Civil Society in the National Commission on Human Rights and Freedoms of Cameroon. Additionally, her work as an international consultant, trainer, and activist allowed her to advocate for Peace and justice on global platforms, including the UN Human Rights Committees in Geneva and the African Commission for Human and Peoples’ Rights in Banjul.

Tilder was a talented artist who used her creativity to inspire change. As an actress, producer, gospel singer, and secular singer, she used her voice to advocate for Peace, human rights, and social justice. She had a passion for storytelling and used her art for social change.

Tilder’s legacy inspires us all to strive for a more just, Peaceful, and equitable world. She will be deeply missed by all whose lives she touched with her kindness, wisdom, and commitment to making a difference.
 
========================
 
C’est avec le cœur lourd que nous nous souvenons et célébrons la vie de Tilder Kumichii Ndichia, membre remarquable de la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun. Tilder était veuve, mère de quatre enfants biologiques, de deux filles adoptées et grand-mère de cinq enfants.

La vie de Tilder témoigne de son engagement en faveur de la justice sociale et de l’émancipation. Membre de l’église Baptiste, elle incarnait les valeurs de compassion, de pardon et de compréhension. Son parcours universitaire et professionnel l’a conduite dans de nombreux pays du monde, où elle a obtenu un Diplôme en Construction de la Paix Globale et une Licence en Gestion d’Entreprise spécialisée dans le Développement et la Gestion des Ressources Humaines, Tilder était une perpétuelle étudiante.

En tant que fondatrice et Présidente de Gender Empowerment and Development (GeED), elle était une lueur d’espoir pour les jeunes femmes qui cherchaient à franchir les barrières du monde du travail. Son engagement en faveur de l’égalité des sexes et des droits humains lui a valu des postes prestigieux, notamment celui d’Honorable Commissaire représentant la société civile au sein de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés du Cameroun. En outre, son travail de consultante internationale, de formatrice et d’activiste lui a permis de plaider en faveur de la Paix et de la justice sur des plateformes mondiales, notamment le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève et la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples à Banjul.

Tilder était une artiste talentueuse qui utilisait sa créativité pour inspirer le changement. En tant qu’actrice, productrice, chanteuse de gospel et chanteuse séculaire, elle a utilisé sa voix pour défendre la Paix, les droits de l’homme et la justice sociale. Elle avait une passion pour les contes et mettait son art au service du changement social.

L’héritage de Tilder nous inspire tous à œuvrer pour un monde plus juste, plus pacifique et plus équitable. Elle manquera profondément à tous ceux dont elle a touché la vie par sa gentillesse, sa sagesse et son engagement à faire la différence.