Regional Activities - 2023

Activités Régionales 2023

Introduction

 

The Regional Activities of the National Women’s Convention for Peace in Cameroon in 2023 were a pivotal series of events aimed at spreading the message of the Convention – fostering Peace, gender equality, and conflict resolution – across all ten regions of the country. These activities served as a platform to engage with local communities, civil society organisations, and government officials to promote a culture of Peace and empower women as key agents of change. The Regional Activities were aimed at making the Convention better known and its instruments better used by everyone.

 

Why Regional Activities?

 

The decision to organise Regional Activities was driven by the Convention’s commitment to inclusivity and grassroots engagement. By reaching out to communities at the regional level, the Convention aimed to ensure that its message of Peace and gender equality resonated with those most affected by conflict and violence – those who give the Convention its legitimacy as a veritably national platform: women from the grassroots and from the regions.

 

What did the Regional Activities entail?

 

The Regional Activities comprised three main components:
–  Outreach: Regional Coordinators and their teams met with Governors, traditional leaders, religious leaders, and other stakeholders to introduce the Convention’s objectives and solicit their support.
–   Reporting: Members of the Convention shared the outcomes of its past events, including the Ethical Peace Pact, Principles for Peace Negotiations, and the Cameroon Peace Treaty, with NGOs, civil society organisations, and regional authorities.
– Discussion-Debate: The One-Day Conference included engaging discussions and debates on topics of burning contemporary relevance to the women and general population in each region.

 

Participants in the 3 Phases

 

The Regional Activities brought together a diverse group of participants, including women, men, youth, persons with disabilities, minority groups, academics, and professionals. This diverse representation ensured that a wide range of perspectives were considered in the discussions and debates, enriching the overall dialogue.

 

Successful media coverage

 

The Regional Activities received extensive media coverage, including by CRTV and other media outlets, which helped raise awareness about the Convention’s work and reach a broader audience. This coverage also highlighted the importance of women’s participation in Peacebuilding efforts, further amplifying the Convention’s message.
Introduction

 

Les Activités Régionales de la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun en 2023 consistaient d’une série d’évènements clés visant à diffuser le message de la Convention – promouvoir la Paix, l’égalité des sexes et la résolution des conflits – à travers les dix régions du pays. Ces activités ont servi de plateforme pour échanger avec les communautés locales, les organisations de la société civile et les représentants du gouvernement afin de promouvoir une culture de la Paix et l’autonomisation des femmes en tant qu’agents clés du changement. Les Activités Régionales visaient à mieux faire connaître la Convention et à rendre ses instruments plus utilisés par tout le monde.

 

Pourquoi des Activités Régionales?

 

La décision d’organiser des Activités Régionales a été motivée par l’engagement de la Convention en faveur de l’inclusivité et de l’engagement au niveau local. En s’adressant aux communautés au niveau régional, la Convention a voulu s’assurer que son message de Paix et d’égalité des sexes trouve un écho auprès des personnes les plus touchées par les conflits et la violence – celles qui donnent à la Convention sa légitimité en tant que plateforme véritablement nationale: les femmes de la base et des régions.

 

En quoi consistaient les Activités Régionales?

 

Les activités régionales comportaient trois volets principaux :
Sensibilisation: Les Coordinatrices Régionales et leurs équipes ont rencontré les Gouverneurs, les chefs traditionnels, les chefs religieux et d’autres parties prenantes pour présenter les objectifs de la Convention et solliciter leur soutien.
Rapports: Les membres de la Convention ont partagé avec les ONG, les organisations de la société civile et les autorités régionales les résultats des activités passées, notamment le Pacte Éthique pour la Paix, les Principes pour les Négociations de Paix et le Traité de Paix du Cameroun.
Discussion-Débat: la conférence d’une journée a donné lieu à des discussions et à des débats passionnants sur des sujets d’une actualité brûlante pour les femmes et la population de chaque région.

 

Participants aux trois phases

 

Les Activités Régionales ont rassemblé un ensemble diversifié de participants, comprenant des femmes, des hommes, des jeunes, des personnes handicapées, des groupes minoritaires, des universitaires et des professionnels. Cette représentation diversifiée a permis de prendre en compte un large éventail de perspectives dans les discussions et les débats, ce qui a enrichi le dialogue global.

 

Une couverture médiatique réussie

 

Les activités régionales ont bénéficié d’une large couverture médiatique, notamment de la part de la CRTV et d’autres médias, ce qui a permis de sensibiliser au travail de la Convention et d’atteindre un public plus large. Cette couverture a également souligné l’importance de la participation des femmes aux efforts de construction de la Paix, amplifiant ainsi le message de la Convention.
Topics for the Discussion-Debate per Region

 

Adamawa: “Combatting fake news and hate speech as obstacles to women’s Peace-building in Cameroon”

 

Centre: “Empowering communities for lasting Peace: integrating conflict resilience, violence prevention, and economic vitality”

 

East: “The strength of women: Preserving Peace and managing conflict in a context of competition and limited resources in the East Region of Cameroon”

 

Far North: “Involvement of women affected by crises, conflicts, and climate change in building Peace and security for a more resilient society”

 

Littoral: “Inter-community dialogue – promoting Peace and social cohesion in Cameroon”

 

North: “Women of the Peace Convention and living together in the North Region: Issues and challenges”

 

North-West: “The uncharted path: Unveiling missing links after 7 Years of armed conflict in the North-West Region without structured collaboration”

 

South: “Living together in ethnic diversity: Rights and duties for sustainable Peace”

 

South-West: “Embracing our differences, empowering our unity: Unveiling diversity as a pathway to Peace”

 

West: “Promoting Peace through entrepreneurship: Empowering women and girls for a harmonious future”
Thèmes de Discussion-Débat par Région

 

Adamaoua: « Comment combattre les fausses nouvelles et les discours de haine comme obstacles à la construction de la Paix par les femmes au Cameroun »

 

Centre: « Renforcer les communautés pour une Paix durable: Intégrer la résilience aux conflits, la prévention de la violence et la dynamisation économique »

 

Est: « La force des femmes: Préserver la Paix et gérer les conflits dans un contexte de concurrence et de ressources limitées dans la Région de l’Est du Cameroun »

 

Extrême Nord: « Implication des femmes affectées par les crises, les conflits, impacts du changement climatique dans la construction Paix et de la sécurité pour une société plus résiliente »

 

Littoral: « Dialogue intercommunautaire – pour la promotion de la Paix et la coheesion sociale au Cameroun »

 

Nord: « Les femmes de la Convention pour la Paix et le vivre ensemble dans la Région du Nord: Enjeux et défis »

 

Nord-Ouest: « Le chemin inexploré: Révélation des maillons manquants après 7 ans de conflit armé dans la Région du Nord-Ouest sans collaboration structurée »

 

Sud: « Le vivre ensemble dans la diversité ethnique: Droits et devoirs pour une Paix durable »

 

Sud-Ouest: « Embrasser nos différences, renforcer notre unité: Faire de la diversité le chemin de la Paix »

 

Ouest: « Promouvoir la Paix par l’entreprenariat: Autonomiser les femmes et les filles pour un avenir harmonieux »

Conclusion

Conclusion

The successful presentation of the regional activities stands as a significant achievement of the National Women’s Convention for Peace in Cameroon. The Convention disseminated its message and goals to diverse audiences across all ten regions of the country. The regional activities served as a platform for engaging with grassroots women, local authorities, and media outlets, ensuring that the Convention’s work was widely recognized and understood. By hosting these events, the Convention showcased its commitment to promoting Peace and gender equality but also demonstrated its ability to mobilise support and participation at the regional level. This achievement underscores the Convention’s impact and influence in advancing Peacebuilding initiatives and empowering women throughout Cameroon.

The enthusiastic participation and positive feedback from attendees underscored the relevance and impact of the Regional Activities in promoting the Convention’s goals of peacebuilding, conflict prevention, and women’s empowerment at the local and regional levels.

The success of these activities would not have been possible without the hard work and commitment of the ten Regional Coordinators and their teams.
Le succès des Activités Régionales est une réalisation importante de la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun. Le message et les objectifs de la Convention ont été diffusés auprès de divers publics dans les dix régions du pays. Les activités régionales ont servi de plateforme pour dialoguer avec les femmes de la base, les autorités locales et les médias, garantissant ainsi que le travail de la Convention soit largement reconnu et compris. En organisant ces événements, la Convention a mis en avant son engagement à promouvoir la Paix et l’égalité des sexes, mais a également démontré sa capacité à mobiliser le soutien et la participation au niveau régional. Cette réussite souligne l’impact et l’influence de la Convention dans l’avancement des initiatives de construction de la Paix et l’autonomisation des femmes à travers le Cameroun.

La participation enthousiaste et les réactions positives des participants soulignent la pertinence et l’impact des Activités Régionales dans la promotion des objectifs de la Convention en matière de construction de la Paix, de prévention des conflits et d’autonomisation des femmes aux niveaux local et régional.

La réussite de ces activités n’aurait pas été possible sans le travail acharné et l’engagement des dix Coordinatrices Régionales et de leurs équipes.

Justine Kumche

Justine Kumche was a beacon of strength and compassion, a guiding light in the realm of women’s empowerment and peacebuilding. Her journey, which began in the village of Mbengwi, was marked by a steadfast dedication to education and learning. Justine’s academic achievements, culminating in a Master’s degree in Anthropology Development, laid the foundation for her impactful professional life.
 
As the Co-founder and Executive Director of Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine was a trailblazer in promoting women’s rights and advocating for peace. Her visionary leadership extended to founding the WAA Cameroon Queens for Peace International (QPI), a network that empowered wives of traditional leaders as community peacebuilders, focusing on advancing the UNSCR 1325. Justine’s activism transcended borders, taking her to numerous countries and international organizations where she championed the rights of women, children, and youths.
 
In her personal life, Justine was a devoted wife and mother, deeply committed to her family and community. Her Christian faith was a guiding force, evident in her active participation in church activities and community development projects. Justine’s legacy of compassion, resilience, and dedication lives on in the hearts of those she touched, inspiring us to continue her noble work for a more peaceful and equitable world.
 
========================
 
Justine Kumche était un phare de force et de compassion, un guide dans le domaine de l’autonomisation des femmes et de la construction de la Paix. Son parcours, qui a débuté dans le village de Mbengwi, a été marqué par un dévouement sans faille à l’éducation et à l’apprentissage. Les résultats académiques de Justine, couronnés par une Maîtrise en Anthropologie du Développement, ont jeté les bases d’une vie professionnelle pleine d’impact.

En tant que cofondatrice et directrice exécutive de Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine a été une pionnière dans la promotion des droits des femmes et la promotion de la Paix. Son leadership visionnaire l’a amenée à fonder le réseau Queens for Peace International (QPI), qui permet aux femmes des chefs traditionnels de devenir des bâtisseuses de Paix dans les communautés, en mettant l’accent sur la promotion de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Justine a transcendé les frontières par son activisme et s’est rendue dans de nombreux pays et organisations internationales où elle a défendu les droits des femmes, des enfants et des jeunes.

Dans sa vie privée, Justine était une épouse et une mère dévouée, profondément attachée à sa famille et à sa communauté. Sa foi chrétienne était une force qui la guidait, comme en témoigne sa participation active aux activités de l’église et aux projets de développement communautaire. L’héritage de compassion, de résilience et de dévouement de Justine vit dans le cœur de ceux qu’elle a touchés, nous inspirant à poursuivre son noble travail pour un monde plus pacifique et plus équitable.