Parliamentary action day for Peace: reporting to the National Assembly of Cameroon

Journée d'action parlementaire pour la Paix: restitution à l'Assemblée Nationale du Cameroun

Introduction

On 30 June 2022, the International Day of Parliamentarism, the National Women’s Convention for Peace in Cameroon unfolded in the Chamber of the National Assembly. Co-organised with Hon Brigitte Emabot, President of the Cameroon Chapter of the International Association of Parliamentarians for Peace (IAPP), the event aimed to present the Convention’s initiative and successes, urging Members of Parliament (MPs) to leverage their influence for Peace in Cameroon.

Opening Ceremony

The event commenced with the National Anthem, setting a tone of unity and patriotism. Honourable Brigitte Emabot’s opening remarks emphasised the urgency of the Peace initiative, setting the stage for the Convention’s restitution. Ms Nina Netzer, Resident Representative of the Friedrich Ebert Foundation, eloquently elaborated on the vital role of women as architects and guardians of Peace.

The formal opening by the Honourable Mary Muyali Meboka, First Deputy Speaker of the National Assembly, symbolised parliamentary support for the cause.

Witness Testimonies from Conflict Regions

A poignant segment of the event featured witnesses from conflict regions, each representing a different conflict: Boko Haram in the Far North, the cross-border- incursion-related violence in the East, and the Anglophone War in the North-West and South-West Regions.

The witnesses, veiled for their safety, shared powerful, disturbing, and sensitive testimonies that underscored the harsh realities faced by women and communities in conflict zones. This emotionally charged segment added a compelling human dimension to the overall encounter, emphasising the urgent need for Peace.

Particular Link to the International Association of Parliamentarians for Peace (IAPP)

The collaboration with the International Association of Parliamentarians for Peace (IAPP) served as a cornerstone of the event. The IAPP , known for its commitment to global Peace- building efforts, added international credibility and solidarity to the Convention’s presentations.

This partnership highlighted the Convention’s alignment with a worldwide movement dedicated to parliamentary action for Peace. The IAPP’s mission, as outlined in its Wikipedia page and official website, emphasises the event’s global significance and the potential for international support in Cameroon’s pursuit of Peace.

Présentation

Le 30 juin 2022, Journée Internationale du Parlementarisme, la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun est passée dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. Co- organisé avec l’Honorable Brigitte Emabot, Présidente de la Section Cameroun de l’Association Internationale des Parlementaires pour la Paix (IAPP), l’événement visait à présenter l’initiative et les succès de la Convention, en exhortant les Députés à tirer parti de leur influence pour la Paix au Cameroun.

Cérémonie d’Ouverture

Les travaux ont débuté par l’hymne national, donnant un ton d’unité et de patriotisme. Le discours d’ouverture de l’honorable Brigitte Emabot a mis l’accent sur l’urgence de l’initiative de Paix, préparant le terrain pour la restitution de la Convention. Mme Nina Netzer, Représentante Résidente de la Fondation Friedrich Ebert, a expliqué avec éloquence le rôle vital des femmes comme architectes et gardiennes de la Paix.

L’ouverture officielle par l’Honorable Mary Muyali Meboka, Première Vice-Présidente de l’Assemblée Nationale, est venue symboliser le soutien parlementaire à la cause.

Témoignages des Régions en Conflit

Un moment émouvant de la conférence a été consacré à la présentation de témoins des régions en conflit, chacune d’entre elles représentant un conflit différent: Boko Haram dans l’Extrême-Nord, les violences transfrontalières liées à l’incursion dans l’Est, et la Guerre Anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Les témoins, voilées pour leur sécurité, ont partagé des témoignages forts, troublants et sensibles qui soulignent les dures réalités auxquelles sont confrontées les femmes et les communautés dans les zones de conflit. Ce segment chargé d’émotion a ajouté une dimension humaine convaincante à l’ensemble de la rencontre, soulignant le besoin urgent de Paix.

Lien Particulier avec l’Association Internationale des Parlementaires pour la Paix (IAPP)

La collaboration avec l’Association Internationale des Parlementaires pour la Paix (IAPP) fut la pierre angulaire de l’événement. L’IAPP, connue pour son engagement dans les efforts mondiaux de construction de la Paix, a ajouté une crédibilité et une solidarité internationales aux présentations de la Convention.

Ce partenariat a mis en évidence l’alignement de la Convention sur un mouvement mondial consacré à l’action parlementaire en faveur de la Paix. La mission de l’IAPP, telle qu’elle est décrite dans sa page Wikipedia et sur son site web officiel, souligne l’importance mondiale de la Convention et la possibilité d’un soutien international dans la poursuite de la Paix au Cameroun.

Members of Parliament and the Call for Social Responsibility and Action

Recognising the political challenges within Cameroon, characterised by a perceived lack of social activism among MPs, the difficulty of operating in the conflict Regions and the government’s sensitivity to security-related questions, the event became a platform for robust engagement.

Members of Parliament were challenged to transcend political cleavages and personal interests and actively contribute to the well- being of their constituents. Although only four of the country’s ten regions are affected by serious conflict, the proceedings made it clear that the six other regions are suffering latent effects of these conflicts, including Internally Displaced Persons with all its social and security implications for host communities and secondary psychological trauma for host families.

The Convention called for a paradigm shift, urging MPs to prioritise Peace over political interests and demonstrating a commitment to the people they represent. This confrontation marked a significant departure from the norm, emphasising the transformative potential of parliamentary engagement for the greater good.

Les Députés et l’Appel à la Responsabilité Sociale et à l’Action

Reconnaissant les défis politiques au Cameroun, caractérisés par un manque perçu d’activisme social parmi les députés, la difficulté d’opérer dans les régions en conflit et la sensibilité du gouvernement aux questions liées à la sécurité, la rencontre fut une plateforme d’engagement sérieux.

Les Députés ont été mis au défi de transcender les clivages politiques et les intérêts personnels et de contribuer activement au bien-être de leurs électeurs. Bien que seules quatre des dix régions du pays soient touchées par des conflits graves, les débats ont clairement montré que les six autres régions subissent les effets latents de ces conflits, notamment les Personnes Déplacées Internes avec toutes les implications sociales et sécuritaires pour les communautés d’accueil et les traumatismes psychologiques secondaires pour les familles d’accueil.

La Convention a appelé à un changement de paradigme, exhortant les Députés à donner la priorité à la Paix plutôt qu’aux intérêts politiques et à faire preuve d’un engagement envers les personnes qu’ils représentent. Cette confrontation a marqué une rupture significative avec la norme, soulignant le potentiel de

transformation de l’engagement parlementaire pour le bien commun.

Conclusion

Conclusion

With its detailed programme and impactful components, the National Women’s Convention for Peace in Cameroon successfully combined international collaboration, heartfelt witness testimonies, and a bold call for parliamentary responsibility.

In a twist of irony, the veiled witnesses provided a face to the human suffering caused by conflicts, adding depth and urgency to the cause.

The event’s multidimensional approach left an indelible mark on Cameroon’s political landscape, challenging MPs to reconsider their priorities and actively pursue lasting Peace.

As the sun set on June 30 2022, the National Women’s Convention for Peace illuminated the Chamber of the National Assembly and a path toward a more socially responsible and Peaceful future for Cameroon.

Avec un programme détaillé et des composantes de grande portée, la Convention Nationale des Femmes pour la Paix au Cameroun a réussi à réunir une collaboration internationale, des témoignages sincères et un appel audacieux à la responsabilité parlementaire.

Par une ironie du sort, les témoins voilées ont donné un visage à la souffrance humaine causée par les conflits, ajoutant de la profondeur et de l’urgence à la cause.

L’approche multidimensionnelle de l’activité a laissé une marque indélébile sur le paysage politique camerounais, incitant les Députés à réexaminer leurs priorités et à s’engager activement en faveur d’une Paix durable.

Alors que le soleil se couchait le 30 juin 2022, la Convention Nationale des Femmes pour la Paix a illuminé l’hémicycle de l’Assemblée Nationale et ouvert la voie à un avenir socialement plus responsable et plus pacifique pour le Cameroun.

Justine Kumche

Justine Kumche was a beacon of strength and compassion, a guiding light in the realm of women’s empowerment and peacebuilding. Her journey, which began in the village of Mbengwi, was marked by a steadfast dedication to education and learning. Justine’s academic achievements, culminating in a Master’s degree in Anthropology Development, laid the foundation for her impactful professional life.
 
As the Co-founder and Executive Director of Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine was a trailblazer in promoting women’s rights and advocating for peace. Her visionary leadership extended to founding the WAA Cameroon Queens for Peace International (QPI), a network that empowered wives of traditional leaders as community peacebuilders, focusing on advancing the UNSCR 1325. Justine’s activism transcended borders, taking her to numerous countries and international organizations where she championed the rights of women, children, and youths.
 
In her personal life, Justine was a devoted wife and mother, deeply committed to her family and community. Her Christian faith was a guiding force, evident in her active participation in church activities and community development projects. Justine’s legacy of compassion, resilience, and dedication lives on in the hearts of those she touched, inspiring us to continue her noble work for a more peaceful and equitable world.
 
========================
 
Justine Kumche était un phare de force et de compassion, un guide dans le domaine de l’autonomisation des femmes et de la construction de la Paix. Son parcours, qui a débuté dans le village de Mbengwi, a été marqué par un dévouement sans faille à l’éducation et à l’apprentissage. Les résultats académiques de Justine, couronnés par une Maîtrise en Anthropologie du Développement, ont jeté les bases d’une vie professionnelle pleine d’impact.

En tant que cofondatrice et directrice exécutive de Women in Alternative Action (WAA) Cameroon, Justine a été une pionnière dans la promotion des droits des femmes et la promotion de la Paix. Son leadership visionnaire l’a amenée à fonder le réseau Queens for Peace International (QPI), qui permet aux femmes des chefs traditionnels de devenir des bâtisseuses de Paix dans les communautés, en mettant l’accent sur la promotion de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité de l’ONU. Justine a transcendé les frontières par son activisme et s’est rendue dans de nombreux pays et organisations internationales où elle a défendu les droits des femmes, des enfants et des jeunes.

Dans sa vie privée, Justine était une épouse et une mère dévouée, profondément attachée à sa famille et à sa communauté. Sa foi chrétienne était une force qui la guidait, comme en témoigne sa participation active aux activités de l’église et aux projets de développement communautaire. L’héritage de compassion, de résilience et de dévouement de Justine vit dans le cœur de ceux qu’elle a touchés, nous inspirant à poursuivre son noble travail pour un monde plus pacifique et plus équitable.